Les Débuts

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les Débuts

Message par Mirtala Minta le Lun 26 Jan - 15:09

Premier RP - "Rêveries sous les étoiles", 18/07/2013


Je m'arrête en haut d'une petite colline surplombant ma concession. Je sors de l'habitacle de mon engin de terraformation, admirant la vue de ma concession dans la nuit.

Les lumières des différentes installations, toutes aussi atypiques les unes que les autres. Ici, ma serre hydroponique, faisant pousser du bon maïs. J'ai hâte de gouter le fruit de cette récolte. Là mon synthétiseur, étrange machine qui arrive à me sortir de l'eau et de l'oxygène à partir de roche. Apparemment il y aurait pleins de larves dans le sol, et c'est de là que viendrais tout cet air et cette eau.

Et mon bunker. Cet endroit était ma nouvelle maison. Mais ma concession ressemblait plus à une prison qu'à un lopin de terre à mon nom. Pas de retour en arrière possible - non pas que je voudrais retourner sur la Station - et une impossibilité de sortir des limites de cette "concession".

A part utiliser ce véhicule qu'on appelle "Betrayal". Mais c'est un vrai gouffre financier, et mes rares sorties m'ont coutées bien cher. Sans compter tous les risques inhérents à son utilisation. Je vais devoir pour l'instant me contenter de ce terrain attribué, du moins jusqu'à ce que je sois plus équipée ...

Je me met à regarder les étoiles. Le ciel est totalement différent de celui qu'on pouvait voir sur la Station, dans les rares zones prévues à cet effet. Apparemment il y aurait là-haut en orbite un satellite géant, Colossus, qui nous surveillerais en permanence. Certains disent qu'il est HS, d'autres qu'il est hanté, d'autres qu'il y a une guerre en cours à l'intérieur. Une guerre ? Tout cela me dépasse, je préfère ne pas trop y penser pour le moment.

En parlant de guerre, je repense aux stocks syndicaux d'armes, qui me semblent démesurés. Des stocks d'ogives illimités pour le canon gauss, des ogives nucléaires à foisons, des balles de galting sur commande ... à croire qu'on nous forme à la guerre et pas à la terraformation ...

Et ironiquement l'armement privé est quasiment inexistant, seul le betrayal possède une galting, et les balles et blindages coûtent une fortune de ce que l'on m'a dit ... Une idée me vient en tête, pourquoi ne pas tenter de reconvertir les surplus syndicaux pour le privé ...

L'alarme dans mon engin de terraformation me coupe dans mes pensées, il est l'heure de rentrer au bunker. Je me dépêche, le travail de creuse est assez pénible, sans compter ce scaphandre qui me sert un peu trop sur les formes.

Une fois dans mon bunker, et débarrassée de mon scaphandre, je prend une bonne bouffée d'air. Il est quand même plus agréable de respirer cet air de synthèse que l'oxygène de son scaphandre. D'ailleurs, l'air est de bien meilleur qualité que sur la Station.

Je me prend un cofee booster bien chaud pour ma prochaine séance de creuse, et me met à me perdre dans mes pensées. Je me surprend à penser aux autres habitants de cette planète, à tout ceux que je croise au bar du forage lors de mes rares visites ...

Je comprend bien à présent l'utilité d'une chose comme le SexyVox sur cette planète. Cela ne fait que 9 jours que je suis ici et déjà je peux commencer à sentir la solitude me peser. Heureusement, je peux compter sur les membres du syndicat que j'ai rejoins pour me conseiller, m'épauler, et même si ils ne le savent pas, à briser cette solitude omniprésente ici ...
avatar
Mirtala Minta

Messages : 106
Date d'inscription : 18/12/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Débuts

Message par Mirtala Minta le Lun 26 Jan - 15:10

Deuxième RP "Mars la Complexe", 22/07/2013


Je suis à l'abri dans mon bunker, regardant à travers la baie logistique ma concession. Mon rover passe devant moi, seul courageux pour s'aventurer dehors vu les conditions climatiques.

C'est ainsi que je me suis décidée à écrire ce journal. A coucher mes réflexions sur papier. C'est bien la seule chose dont on dispose en quantité illimitée. C'est d'ailleurs à se demander d'où provient ce papier blanc estampillé "La Firme" ...

La météo s'annonce mauvaise, comme si cette planète se rebellait, comme si elle ne voulait pas qu'on la transforme en un "monde meilleur". Cette nuit sera une nuit de repos pour moi.

Je ne m'aventure plus au bar du forage, en tout cas pas pour le moment. Non pas que j'ai retrouvée les mêmes types d'hommes que sur la Station, ça non, ou alors ils se cachent bien. Au contraire, ici chacun semble respecter les autres.

Mais j'ai bien vite appris qu'il fallait se faire une place à la force de son travail ici bas. Et que le simple fait d'évoluer rapidement grâce à la valeur ridiculeusement bas du Témi, en vendant des pierres qui se ramassent à la pelle, était loin de plaire à tout le monde.

Alors je reste loin du bar, en tout cas jusqu'à ce qu'on puisse m'y voir autrement que par cette "évolution trop rapide" au goût de certains. Cela me laisse aussi plus de temps pour penser.

Pour me renseigner sur l'histoire de cette planète. Et il en faut du temps pour essayer de comprendre. Les récits consignés ne manquent pas, mais font tous objet du même défaut, celui de ne pas être impartiaux.

Il faut recouper les récits, regrouper les points communs, et même ainsi on se retrouve avec plusieurs versions d'une même histoire. Mais à force on peut extraire les points importants.

Et tout n'est pas clair ici. Colossus à l'air effectivement défaillant, ce qui n'est pas pour rassurer. La Firme à l'air complètement absente, et le vaisseau qui nous a déposé sur Mars, le Charon, semble tourner en automatique. Certains récits parlent même d'une capacité à voyager dans le temps.

En quelle année somme-nous ? Est-ce que un jour ici correspond à un jour standard ? Même une question aussi simple ne trouve aucune réponse. Qui dit que nous ne subissons pas des "sauts temporels" ! On se croirait en pleine science fiction.

Mars regorge des restes des différentes "castes", ces groupes autrefois employés de La Firme pour une tâche précise, qui sont aujourd'hui tous devenus décadents. La terraformation de cette planète à l'air d'avoir commencée il y a des centaines, voire des milliers d'années. Comment est-ce possible ? A nouveau, aussi insensé que cela puisse paraître, un voyage temporel me semble être la seule réponse à ces incohérences.

Et si seulement c'était là le seul problème. Colossus étant défaillant, apparemment tout est devenu au "fil du temps" - même si je doute du bien fondé de cette expression ici bas - complètement hors de contrôle. Et c'est là qu'on peut diviser en 2 grandes catégories toutes les "castes" résidant en dehors des Zones de Vivance.

D'un coté on trouve ceux étant au courant de la défaillance, et essayant de la changer. La faction purificatrice, le convoyage, le "clan 37", la Faction de l'échiquier - même si ces deux derniers n'ont pas l'air copains copains -, ils ont l'air de vouloir remettre en état ce qui a été dégradé.

Et de l'autre, ceux qui suivent à la lettre les instructions d’antan, sans prendre en compte les changements évidents : La caste du Pilon, la caste Noire, et des tribus indigènes. Tous suivent aveuglément le même mode de vie depuis ce qui semble être des siècles.

Ma tête me fait mal, c'est beaucoup à avaler pour moi. Je n'arrive pas à voir qui à raison et qui à tort, surement qu'il y a du vrai et du faux partout. Je dois prendre le temps de digérer tout ça.

Et il y aussi ceux qui essayent de profiter du chaos : Les membres du MOLOKO, les Putréfacteurs et leurs alliés du Depositorium. Avec eux au moins, leurs intentions sont assez claires : nous dominer tous.

Je pense que je vais m'arrêter là pour ce soir. Il y a encore beaucoup d'archives que je dois consulter. Et apparemment, cela ne regroupe que les quelques années depuis que le Charon dépose à nouveau des ouvriers ici ... Je pense être encore loin de saisir tous les mystères de cette planète ...
avatar
Mirtala Minta

Messages : 106
Date d'inscription : 18/12/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Débuts

Message par Mirtala Minta le Lun 26 Jan - 15:11

Troisième RP "Un mois, et déjà", 07/08/2013

Un mois. Enfin, 29 jours pour être précis.

Je me dis que je ferais peut-être mieux d'attendre demain pour "fêter" mon premier mois sur cette nouvelle planète, dans cette nouvelle vie. Et puis je me dis que je suis libre de faire ce que je veux. Qu'un seul jour ne change guère à la chose.

Donc, un mois déjà. Je suis sûre que les vétérans rigoleraient bien en m'entendant. "Un mois ? C'est rien du tout, je suis la depuis des années ma petite ! Même que j'ai connu Grave-Digger moi, oué !". Mais pour moi cela n'enlevait rien à la chose.

Un mois que j'avais démarrée à neuf. Que j'avais tout laissée en arrière. Et déjà mon univers s'était étendu bien au-delà de ce que j'avais pu apprendre durant toute ma vie sur la Station. Je repensais à mes jours là-bas de temps à autre, mais ne regrettait jamais d'en être partie.

Des fois, j'avais même des doutes sur l'existence de cette vie. Certains disaient que les stations orbitales n'existaient pas, que cela était un conditionnement, que ceux qui croyaient en venir venaient des Bunkers de La Firme. Mais mes souvenirs étaient nets et précis, comment cela pourrait-il être un mensonge ?

Je décida de mettre cela de coté. Je ne voulais guère remuer ces souvenirs douloureux, fussent-ils créé de toutes pièces ou pas. Mon regard balaya ma concession, et tomba sur le Betrayal entreposé à coté de mon bunker.

J'avais décidée de franchir le cap il y a quelques jours, et de partir explorer Mars. J'avais choisie une destination documentée et raisonnable : le Mars Tatoo, la résidence du Shaman. Il m'avait d'ailleurs accueillie avec la plus grande bonté, étant ravi de me tatouer mon totem à peu de frais.

Je n'avais jamais vu de tatouages comme celui-ci, ceux sur la Station étaient plutôt du genre tatouage de gangs ou de brutes ... On pouvait sentir l'harmonie qui résidait dans celui du Shaman ... Pourquoi vivait-il en dehors des Zones de Vivances, Mystère ... Peut-être un voyage initiatique obligatoire pour avoir le droit de se faire tatouer ...

Je me promis de retourner explorer, cette sensation de liberté était ... indescriptible ...
avatar
Mirtala Minta

Messages : 106
Date d'inscription : 18/12/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Débuts

Message par Mirtala Minta le Lun 26 Jan - 15:17

"100 Jours déjà", 17/10/2013

Un bip sur l'affichage de mon scaphandre. La météo change à nouveau, il me faut rentrer au bunker. Plusieurs heures de repos forcés en perspective.

Je consulte les derniers rapports une fois à l'abri. Rien de bien neuf, si on exclut les nouvelles infos sur le dossier "Procureur". Et au détour d'une page, je vois cette info.

Cela faisait 100 jours que j'avais emménagé ici, sur Mars. Dans ce bunker. 100 jours que je m’échinait à faire mon travail, à rendre cette planète viable sans scaphandre.

Et il s'en était passé des choses en 100 jours. Avant, je n'étais qu'une pauvre fille en fuite, cherchant désespérément à oublier mon lieu de naissance, mon ancien foyer...

Je n'avais pas eue de flash de mon ancienne vie depuis l'incident "Jojo la Pestouille". Et cela me convenait très bien. Les flash que j'avais étaient assez... effrayants. Des choses que je ne voulais pas me rappeller, et pour une certaine raison, j'arrivais bien mieux à les oublier depuis que j'étais arrivée ici...

Ou plutôt, je n'arrivais plus à me souvenir de mon ancienne vie. Mais je ne cherchais pas trop à comprendre, même si cela était assez inquiétant. Car j'en ai vécue des choses en 100 jours.

La découverte de Ioseb. L'excursion jusqu'à la Spirale, ma première grande excursion hors des ZDV. Le réveil de Ioseb. L'incident "Jojo la pestouille". La mise en marche de Ioseb. La Peste. Et des conflits, certains éclairs, d'autres non.

Mais, à lire ce résumé, on pourrait croire que ma vie ici bas n'a quasiment été que douleur et tristesse. Alors qu'en réalité, c'est tout l'inverse. Et cela, je le dois à ma nouvelle famille.

Itzpapalotlto. C'est le nom de mon syndicat. Mais le mot "Syndicat" est le pire mot à employer pour cette structure. C'est devenue ma nouvelle famille. Grâce à eux, je me sens enfin vivante. Enfin libre. Enfin reconnue et non utilisée.

On est pas nombreux, mais je crois que je ne pourrais demander mieux. Chaque personne à son importance, chaque personne est unique en son genre. Et ils sont tous cinglés dans leur propre genre d'ailleurs.

Mais de la bonne folie, de celle qui vous fait agir au lieu de vous terrer de peur. De celle qui m'a prise lorsque j'ai quitté la Station pour Mars. De celle qui m'habite de plus en plus et qui me pousse toujours plus loin.

Je leur dois tout. Je ne sais pas si ils le savent, je ne leur ai jamais dit... Mais je leur dois tout. Sans eux, je serais peut-être un de ces nombreux zombies, enfermés dans leurs caissons ou végétant dans leurs bunkers...

Un jour, il faudra que je trouve le courage de leur dire tout ça, de leur dire merci pour tous ce qu'ils ont fait pour moi, pour tout ce qu'ils continuent à faire. Pour leur soutien, pour leur confiance. Je saurais rembourser mes dettes envers eux, même si elles me semblent infinies tellemnt ils m'ont donné...

Alors que j'émerge de mes pensées, une larme coule sur ma joue, une larme de joie. Je repense à ces 100 jours passés, et malgré l'adversité, malgré toutes les menaces qui pèsent sur nous, je suis réellement heureuse. Car j'ai réellement trouvée ma place dans l'univers.

Et elle est ici, sur Mars. Et tant pis si cette planète finit par me consumer ou par me tuer. Car je sais que je ne serais plus à ma place ailleurs qu'ici...
avatar
Mirtala Minta

Messages : 106
Date d'inscription : 18/12/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Débuts

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum