Artisanat et Recherche de Soi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Artisanat et Recherche de Soi

Message par Mirtala Minta le Lun 26 Jan - 15:23

"Une Décision", 16/11/2013


Mirtalaminta
Une décision
[16/11/13 19:05]
Catégorie :
J'étais dans mon bunker, pensive. Je revoyais les différents évènements qui se passait sur Mars, ainsi que les archives.

Et intérieurement, je me sentais faible. Si faible. Je me sentais impuissante, incapable d'agir. Tellement de dangers nous menaçaient, et je ne pouvais rien faire.

La Firme était aux abonnées absentes, et le mystère de leur disparition progressive m'obsédait. Ils m'avaient recrutés il y a moins de 6 mois sur la Station, mais cela semblait faire des siècles qu'ils avaient disparu petit à petit de la surface de Mars.

Seul Coatl le Chien Noir et Colossus témoignaient encore de l'existence de La Firme en ZDV1. Les kiosques et les morgues semblaient inaccessibles en dehors des tunnels. Peut-être qu'il restaient des réseaux de tunnels opérationnels, des navettes magnétiques encore en état...

Mes pensées me ramenèrent à la dure réalité : En l'état actuel, je n'y pouvais rien. J'étais bien trop faible pour espérer changer quoi que ce soit, et encore moins pour vouloir remettre Mars au moins un peu plus dans le droit chemin, celui de la Terraformation.

Mes maigres tentatives de contact envers La Firme, a travers de messages adressés à Coatl et à Boris Slavomir, s'étaient soldées par des échecs. Il semblait que s'était La Firme qui venait à vous, et pas l'inverse, comme le prouvait l'attribution des joyaux purs...

Il fallait que je devienne plus forte. Plus méritante. Il fallait que je devienne active, et non réactive. Que je chasse les ennemis de Mars, le Cartel, Ohkt, et tant d'autres... Mais comment faire ...

J'étais loin d'être une femme forte. Autant physiquement que moralement. Je regardais mes co-syndiquées, et pour tout dire, j'étais jalouse d'elles. Elles avaient une force en elles que ce soit physique, mentale, voir même les 2 à la fois...

Alors que je réfléchissais à elles, la solution apparue devant mes yeux. Moi aussi j'avais une force, une que je négligeait en ce moment même: mes talents de tir. Même si je n'étais pas la meilleur artilleur de Mars, j'étais loin d'être ridicule.

Il fallait que je profite de cette force, que je la développe. Devenir une sniper, c'était vers cela que je devais me diriger. Le problème était l'arme. Le choix logique devrait se porter sur 2 armes : Une principale, à longue distance, capable de dégâts puissants, et une de poing, pour le combat plus rapproché.

L'arme à distance était évidente, un Stunkk... Il faudrait le modifier pour le rendre plus performant, surtout contre des ennemis comme le Timonier... Son nom me faisait frisonner, alors que je ne l'avais jamais rencontrée, mais cette vue de cette ... personne, tenant la tête de Natsha...

Pour l'arme de poing, il me faudrait réfléchir à une réplique d'un pistolet... Peut-être un Desert Eagle, une réplique en tout cas... Il fallait que je planche sur tout ça...

Ces projets étaient loin d'être donnés... Mais pour augmenter ma force, ma valeur, mon mérite... Il me fallait descendre dans cette voie... Même si cela me demandait d'apprendre les différents arts sur Mars... La Forge... L'artisanat... L'athanor...

Je me mit à plancher sur des plans, basique... A commencer par les munitions, je sentais qu'il y avait une bonne marge de progression possible sur ce point...

----

Ce RP n'a malheureusement jamais connue de suite jusqu'à présent...
avatar
Mirtala Minta

Messages : 106
Date d'inscription : 18/12/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Artisanat et Recherche de Soi

Message par Mirtala Minta le Lun 26 Jan - 15:50

"L'histoire d'un Soir", 11/02/2014

Je ne savais pas ce qui m'était passé par la tête. Pourquoi cette soudaine impulsion s'était emparée de moi. Pourquoi ce sentiment brûlant de destruction avait pris le dessus.

Mais il s'était ancré en moi, tel un désir ardent qu'on ne pouvait éteindre qu'en le satisfaisant. Et, alors que d'habitude j'aurais essayé de contenir ce désir, au contraire, je l'avais laissé s'exprimer pleinement.

Peut-être de la frustration, de voir les évènements s'enchainer et de ne pas pouvoir les influer comme je le voudrais. Peut-être simplement un besoin d'oublier ma condition actuelle, notre condition à tous, celle de prisonniers...

Prisonniers d'un système défaillant, prisonniers d'une planète folle, prisonniers de conflits remontants à des temps lointains...

Alors je m'installa au Canon Syndical, comme j'aimais l'appeler "mon Canon" même si il ne m'appartenait point. J'avais besoin d'un défouloir, quelque chose qui me prendrait mon énergie, à m'en faire suer, à m'en faire tomber.

A vrai dire, j'aurais aimée être en guerre à cet instant précis. Voir un nuage de drones foncer en direction du bunker syndical, ne demandant qu'à se faire transpercer par les impulsions soniques du Canon Syndical.

Mais nous n'étions point en guerre, et heureusement. Alors l'idée fût toute trouvée : un pilonnage en règle d'un mur. Il me fallait une cible où je pouvais déchaîner tous les sentiments en moi.

Mon regard se porta sur les stocks d'ogive A du syndicats. Ils s'étendaient à perte de vue dans le centre métallurgique, il devaient en avoir des milliers, et à chaque fois qu'on pensait entamer le stock, les conduites souterraines le remplissaient en un éclair.

Encore un système automatisé, encore un système dont on ignorait quasiment tout. Mais ça ferais l'affaire pour ce soir. Ces ogives ne demandaient qu'à être utilisées, et je connaissais la cible parfaite.

Le "nouveau" syndicat de Jojo. Les estimations lui donnaient des dizaines de milliers de pierres, quelque chose qui demanderait des centaines d'ogives pour être inquiété. Et c'est exactement ce que je comptais faire.

J’armai mon canon, introduisant à la main la première ogive A d'une très longue série. Un système automatisé s’occupait de les charger depuis le centre métallurgique, mais je voulais faire ce geste pour la première ogive que j'envoyais dans chaque série.

Les coordonnées du bunker d'Empire Sorgue furent entrés, "Jojo Empire", comme cela était étonnant. La visée Colossus permettait de connaitre la direction et l'angle nécessaire pour tirer sur le mur, mais ce qui faisait la différence entre une réussite et un échec était bien les compétences de l'artilleur.

Je pris mon temps pour viser lors du premier coup, puis je pressa, avec un sourire carnassier sur la gâchette. L'ogive s'envola dans les airs, et un bip me confirma l'impact, des centaines de kilomètres plus loin.

J'enclenchai alors le système automatique de rechargement du canon, et me mit à tirer, encore et encore et encore, sur ce mur gigantesque, prise d'une frénésie sanglante, les tirs résonnant dans tout le bunker syndical...
avatar
Mirtala Minta

Messages : 106
Date d'inscription : 18/12/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum